Le COE et Claudio Abbado

Concerts et enregistrements

Dès le moment où James Judd a passé le bâton a Claudio Abbado à notre concert d’inauguration en Mai 1981, nous nous sommes lancés dans l’aventure musicale la plus passionnante de notre histoire, qui ne dura pas moins de 21 ans. Que ce soit sur scène ou non, nous avons eu l’immense chance de partager la création et le développement du COE avec Claudio Abbado. 

De 1981 a 2000, nous avons donné de nombreux concerts avec Claudio partout dans le monde. De cette période, nous avons hérité d’une incroyable liste d’enregistrements primés. Pour ceux d’entre nous qui ont bien connu Claudio, il y avait quelque chose de remarquable chez cet homme de si peu de mots mais qui a eu néanmoins une influence si profonde sur tant de carrières musicales.

Le COE et Claudio Abbado: des moments magiques...

 

Concerts et enregistrements

De nombreux membres du COE ont exprimé leur tristesse à la nouvelle du décès de Claudio et lui ont individuellement rendu hommage, témoignant de leur attachement profond à cet homme extraordinaire. L’esprit de Claudio reste vivant au travers de sa musique exceptionnelle qui a touché le coeur de tous.

C’est comme si l’un des chapitres les plus importants de ma vie musicale venait soudain de se terminer ce lundi matin. J’ai mis du temps a réaliser. Perdre un rêveur comme lui signifie perdre un modèle fondamental… C’est une grande responsibilité que de maintenir son esprit en vie. Je me sens privilégiée et reconnaissante d’avoir pu faire partie de sa vie. Si je parlais maintenant en italien, il se moquerait de mon accent de Toscane. Ensuite, il lèverait son bras gauche et “dolce” serait le son qui résulterait de ce mouvement.

Lorenza Borrani, Premier Violon Solo

Claudio a véritablement changé ma vie. A 19 ans, j’étais relativement ignorant et je n’oublierai jamais la première répétition de la 7ème de Bruckner avec l’Orchestre des Jeunes de la Communauté Européenne: il arrivait avec un seul geste à changer entièrement le son de l’Orchestre. Son idéalisme et son amour de la musique ont été une source d’inspiration pour certains d’entre nous qui décidèrent alors que c’était ainsi qu’ils souhaitaient faire de la musique pour le restant de leur vie. C’est la raison pour laquelle le Chamber Orchestra of Europe a été créé.

Chaque concert était un événement, caractérisé non seulement par son dynamisme et son énergie, mais aussi par la beauté de son geste et son talent unique pour régler l’allure, le sens qu’il avait du voyage épique intrinsèque à chaque grande symphonie.

J’ai aussi beaucoup de souvenirs de Claudio en coulisses, de nombreuses soirées partout dans le monde, particulièrement folles à Ferrara, souvent offertes par Claudio – et parfois arrosées d’une bouteille de son cher Sassicaia. Mais ce sont les concerts qui m’ont le plus marqué – notre première tournée européenne qui a établi  la qualité et la réputation du COE, avec des concerts qui ont ému aux larmes autant les musiciens que les membres du public; la joie du Viaggio a Reims à Pesaro avec les plus grand chanteurs, recrutés par Claudio; des tournées triomphales aux Etats-Unis et au Japon, l’une de ces tournées faisant littéralement le tour du monde.

Mon dernier concert en tant qu’hautboïste a eu lieu à la Cité de la musique à Paris avec Claudio en 2002 – avec Anne-Sofie von Otter et Thomas Quasthoff interprétant des transcriptions de Lieder de Schubert, et les deux dernières symphonies de Schubert, un compositeur avec qui Claudio était complètement à l’aise. Il venait de guérir du premier épisode de sa maladie et était extrêmement émacié. Partager la scène avec Claudio et Thomas, qui avaient tous deux souffert de conditions si handicapantes et les voir ensemble produire une musique si merveilleuse est un souvenir que je chérirai toujours.

Douglas Boyd, ancien Hautbois Solo

Fiona Brett, Violon
Will Conway, Violoncelle Solo
Charlotte Geselbracht Walterspiel, ancienne Alto du COE
Iris Juda, Violon
Joe Rappaport, Violon
Peter Richards, Cor
Lutz Schumacher †, Contrebasse
Enno Senft, Contrebasse Solo
Dorle Sommer, Alto
Nick Thompson, Trompette Solo
 

Témoignages

En 1988, Claudio eut l’idée d’inviter le Chamber Orchestra of Europe à devenir orchestre résident au Teatro Comunale de Ferrara, récemment rénové. Il avait été en proche collaboration avec le Maire de Ferrara pour créer Ferrara Musica, et ainsi, il dirigea les premiers concerts de Ferrara Musica en Avril 1989 avec le Chamber Orchestra of Europe et Maria-Joao Pires, qui interpréta le concerto pour piano de Schumann.

Il revint ensuite tous les ans jusqu’à 1998 rejoindre le COE à Ferrara pour une série de projets divers et variés comprenant 4 opéras – Le Barbier de Séville et Viaggio a Reims de Rossini, Les Noces de Figaro et Don Giovanni de Mozart. Il dirigea aussi de nombreux concerts avec des solistes comprenant ses amis Evgeny Kissin, Radu Lupu et Maurizio Pollini, ainsi que tout un aréopage de chanteurs immenses comme Luciano Pavarotti et Placido Domingo.

Sa dernière apparition à Ferrara Musica avec l’Orchestre fut une série de représentations de Don Giovanni, enregistré par Deutsche Grammophon et comprenant les solistes Simon Keenlyside et Bryn Terfel, un disque qui fut acclamé par la critique et qui termina la résidence du COE à Ferrara.

Ferrara Musica était une base où le COE pouvait régulièrement travailler avec Claudio et, en effet, Ferrara devint bientôt une résidence secondaire pour beaucoup des membres de l’Orchestre, qui n’oublieront jamais les années passées à faire de la musique ensemble dans cette si belle ville.

Peter Readman
Co-Fondateur et Président du  Chamber Orchestra of Europe
Mars 2014

: :
icon-arrow-left-white icon-arrow icon-caret icon-close facebook icon-idagio itunes icon-logo-small icon-padlock icon-play icon-plus twitter youtube